Skip to content

Jeune fille tuee refus d obtempérer

Jeune fille tuee refus d obtempérer; Selon l’annonce faite par son avocat sur RTL mercredi, la famille de Rayana, une passagère de 21 ans tuée le 4 juin à Paris par des tirs de la police, va porter plainte contre le chauffeur soupçonné d’avoir couru dans la police ainsi que la police. Le décès de Rayana est survenu le 4 juin dernier. Me Sylvie Noachovitch a déclaré sans équivoque à l’Agence France-Presse qu’elle entendait porter plainte au nom de la famille.

Jeune fille tuee refus d obtempérer
Jeune fille tuee refus d obtempérer

“”Nous allons porter plainte contre le chauffeur du chef d’homicide involontaire dès aujourd’hui (mercredi, ndlr), car en refusant d’obtempérer alors que les passagers le suppliaient de s’arrêter, il a commis une violation délibérée des règles de prudence et de sécurité et provoqué la mort de cette jeune fille”, a-t-elle déclaré. La famille portera plainte contre le chauffeur pour homicide involontaire aujourd’hui (mercredi).

Rayana, qui n’avait pas de passé criminel

Aurait rencontré le chauffeur dans une boîte de nuit, selon Me Noachovitch, qui a déclaré que Rayana “ne connaissait pas le chauffeur”. Le chauffeur aurait “proposé de ramener les trois passagers (…)” selon son récit. Le refus de coopérer de cet homme s’est produit à deux reprises. Lorsque cet individu, à nouveau , n’a pas voulu obéir à la police depuis qu’il s’est retrouvé avec la vitre brisée, les policiers lui ont tiré dessus. C’est la deuxième fois qu’ils lui tirent dessus.

La famille du passager assassiné samedi par des tirs de la police dans le 18e arrondissement de Paris déposera mercredi un dossier pour homicide involontaire, soit quatre jours après le drame. Mardi soir, l’avocate Sylvie Noachovitch en a fait l’annonce sur le plateau de TPMP. Selon les informations fournies par BFM, cette plainte sera déposée contre X ainsi que contre le conducteur du véhicule, qui est accusé d’avoir refusé d’accéder à la demande de la police.

La jeune femme poursuit en précisant que le conducteur a brusquement accéléré et est entré en collision avec une camionnette à ce moment-là. A ce moment, elle tente d’obtenir une réponse de sa compagne Rayana, installée à l’avant du véhicule : « Ma première réaction a été qu’elle était morte. Cependant, son corps gisait partout, et à ce moment-là, j’ai remarqué que son cou était rempli de sang.

Puis, Inès poursuit en expliquant que la police les a mis menottés et “les a mis sur un coin de la scène pendant plus de trois heures, en plein soleil, devant le public”. Elle poursuit en disant : « Nous n’avions pas le droit de voir un médecin. Aujourd’hui, la jeune femme exprime avec passion son désir qu’elle aimerait “se battre pour la cause de la justice”. Rayana est la raison pour laquelle nous sommes ici. Pour ce but, nous montons un combat. une honnête citoyenne. Je venais d’avoir 21 ans, elle avait déjà une famille, et elle était magnifique”.

“Il est nécessaire qu’une reconstitution ait lieu. On m’a dit tout ce qui s’est passé par des témoins qui étaient là à ce moment-là. Selon l’avocat, l’instruction détaillera tout.” Non seulement la famille est en colère contre l’officier, mais ils sont également en colère contre l’automobiliste. Ce petit serait encore en vie en ce moment s’il ne s’était pas enfui”, a encore fait remarquer Me Noachovitch.

Aussi aussi
Tragique refus de Paris d’obéir aux ordres de la police : les policiers ont été autorisés à sortir librement… et après ?
“En refusant d’obtempérer alors que les passagers le suppliaient de s’arrêter, il a commis une violation délibérée des règles de prudence et de sécurité et causé la mort de cette jeune fille”, a-t-elle également déploré sur RTL ce mercredi matin. “Il a commis une violation délibérée des règles de prudence et de sécurité et a causé la mort de cette jeune fille.” La victime, Rayana, qui n’avait pas de passé criminel, ne connaissait pas le chauffeur lors de leur rencontre en boîte de nuit, selon les informations fournies par l’avocat.

Jeune fille tuee refus d obtempérer
Jeune fille tuee refus d obtempérer

Rayana “gémissait dans l’habitacle du véhicule”.
La conductrice aurait “proposé de ramener les trois passagers (…)” selon son récit. Le refus de coopérer de cet homme s’est produit à deux reprises. Lorsque cet homme n’a pas voulu à nouveau obéir à la police parce qu’il s’est retrouvé avec une vitre brisée et aussi parce qu’il était retenu, les policiers allaient lui tirer dessus une deuxième fois. Rayana “n’a jamais approuvé toutes ses fuites”, et à chaque fois elle criait dans l’habitacle de l’automobile, avec les autres passagers, pour les faire sortir de la voiture, mais cet homme ne répondait pas à ses cris. Selon l’avocat qui se tenait au micro de la radio, “il est principalement responsable de ce décès”.

Après avoir passé les 48 heures précédentes

En garde à vue à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), les trois policiers qui avaient ouvert le feu à Paris pour tenter d’arrêter une voiture qui s’apprêtait à les écraser ont été relâchés mardi sans affronter aucune des charges. “Ils sortent gratuitement”, a déclaré Me Laurent-Franck Liénard. Ils montreront qu’ils respectent les règles et que leur comportement est légitime, et qu’ils n’ont rien à cacher puisqu’il n’y a rien à cacher.

Me Noachovitch a indiqué mercredi que la famille de la victime portera également plainte contre X, qui ciblait la police, “pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et aussi homicide involontaire, car selon la version de plusieurs témoins, il y a eu plus aucun danger pour leur vie au moment de la fusillade.” La plainte sera déposée contre X “pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et aussi homicide involontaire”.

Rayana “n’a jamais approuvé toutes ses fuites”, et à chaque fois elle criait dans l’habitacle de l’automobile, avec les autres passagers, pour les faire sortir de la voiture, mais cet homme ne répondait pas à ses cris. Selon l’avocat de la défense chargé de l’affaire pénale, “il porte la responsabilité principale de cette mort”.

Par ailleurs, la famille déposera une plainte formelle contre X, qui sera adressée aux autorités “” pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et aussi homicide involontaire, car, selon la version de plusieurs témoins, il n’y a pas eu plus aucun danger pour leur vie au moment de la fusillade”, de la police, a ajouté M. Noachovitch. “pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et aussi homicide involontaire, car, selon la version de plusieurs témoins, il n’y avait plus de danger pour leur vie au

Ces fonctionnaires ne sont pas autorisés à “invoquer la légitime défense” devant le conseil selon les règles du conseil. “On ne comprend pas pourquoi on a tiré six coups de feu devant la passagère, pourquoi elle s’est retrouvée avec une balle dans la tête, tout cela devrait s’expliquer par une autopsie”, a-t-elle ajouté, évoquant également l’existence de “vidéos”. des faits et de “témoins” qui accréditeraient les fautes imputables à la police.

Jeune fille tuee refus d obtempérer
Jeune fille tuee refus d obtempérer

Mardi, les trois flics ont été libérés et rien n’indiquait qu’une action en justice serait intentée contre eux. Afin de suivre précisément l’évolution des événements, une information judiciaire a été ouverte et confiée à un magistrat qui serait juge d’instruction. Depuis mardi, l’automobiliste est placé en garde à vue.