Skip to content

Alice coffin et sa compagne

Alice coffin et sa compagne: Certaines rencontres sont inévitables. Le 14 octobre 2010, Alice Coffin (à gauche sur la photo) participera à sa première action avec La Barbe, une organisation d’action féministe. Elle est en retard de 15 minutes. Alix Béranger, qui a participé à la formation de l’organisme deux ans plus tôt, est chargée de la rencontre pour planifier une action contre la rencontre annuelle des présidents d’université. En raison du caractère sérieux de l’atmosphère de la réunion, le moment de vérité ne se produit pas immédiatement. Alix Béranger raconte : « On a bien rigolé après ça. Au bout de quelques mois, nous avons pu “co-chef” une action ensemble. « Cela nous a rapprochés un peu plus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alice_Coffin

Alice coffin et sa compagne
Alice coffin et sa compagne

Défendre les droits des femmes contre le sexisme, dénoncer la domination masculine sur le lieu de travail, dénoncer les crimes machistes et revendiquer les mêmes droits que tout le monde sans égard à son orientation sexuelle sont toutes des causes importantes à défendre. Malheureusement, les armes qui ont été sélectionnées sont inefficaces dans la guerre.

Malgré le fait qu’Alice Coffin soit une féministe, elle considère les différences de genre comme une menace lorsqu’elles s’expriment en termes de masculinité. Elle appelle à l’inclusivité tout en continuant à être exclue. Les stéréotypes de genre de la classe riche fournissent une vision déformée de la sexualité qui ignore les réalités de la bisexualité et de la fluidité, qui sont plus acceptées par la jeune génération de nos jours.

De manière condensée, directe et inflexible, la militante rassemble tous les hommes qu’elle a identifiés comme « assaillants » dans un seul sac, qu’elle appelle « une masse d’agresseurs informés et peu clairs ». Nous devons les éliminer à chaque instant ; il ne nous suffit pas d’entrer dans le bâtiment. Elle précise dans les moindres détails qu’elle ne lit plus de livres écrits par des hommes, ne regarde pas de films réalisés par des hommes, n’écoute pas de musique composée par des hommes et ne lit plus de livres écrits ou réalisés par des femmes.

Alice coffin et sa compagne
Alice coffin et sa compagne

Près de trois ans plus tard, la réunification s’est poursuivie : les deux femmes ont formé un mariage et sont unies dans leur opposition au féminisme et aux droits LGBT. Tous trois sont membres de La Barbe et du collectif LGBT Yes, Yes, Yes, qui a été fondé lors des débats sur le mariage pour tous les peuples. Alice Coffin, journaliste au quotidien 20 minutes, est également syndicaliste, membre des Dégommeuses, et membre fondatrice de l’AJL, l’Association des journalistes LGBT, qui est aujourd’hui en train de se constituer. Alix se voit confier le métier de Santé après avoir été écartée par l’équipe du Sidaction.

On ne peut s’empêcher de les considérer comme des « féministes » quand on leur demande de se définir ; le mot « féministe » vient tout de suite à l’esprit pour chacune d’elles. C’est à cause de cela qu’ils ont pu se rencontrer, et c’est à cause de cela qu’ils ont pu continuer à se rencontrer. Il y a plusieurs autres mots qui me viennent à l’esprit, comme « responsable », « militante » ou « lesbienne ». Encore, pour Alix Béranger, qui affirme avoir eu autant de relations avec les hommes qu’elle en a avec les femmes, cette dernière affirmation correspond plus à une prise de position politique qu’à une réalité.

Il faut cependant revenir au féminisme

Pour Alix, un combat est plus qu’une simple bataille ; c’est « un filtre pour lire le monde, mais aussi pour lire ses propres émotions ». Et c’est un sentiment qu’elle a depuis qu’elle est toute petite. J’étais toujours curieux de savoir pourquoi les garçons faisaient cela, tandis que les filles faisaient quelque chose de complètement différent. J’ai toujours été surpris par le manque de substance des arguments et par le fait que l’autre partie n’a rien fait pour améliorer la situation. » Du coup, c’est elle qui a été enrôlée…

En effet, lors des dernières élections municipales, Alice Coffin a été déçue d’apprendre que Christophe Girard, homme politique empêtré dans la polémique en raison de sa relation avec l’écrivain Gabriel Matzneff, accusé de viols sur mineurs, avait été – élu à la mairie de Paris au poste d’adjoint au maire chargé de la culture. Après avoir été mêlé à des polémiques et avoir participé à de nombreux rassemblements féministes, Christophe Girard démissionne, suscitant les foudres d’Anne Hidalgo. Pour Alice Coffin, c’est une victoire importante. Femme Actuelle vous propose d’apprendre cinq faits importants sur l’activiste féministe qui a le potentiel de faire du chahut au sein du gouvernement parisien.

En plus d’une décennie, Alice Coffin s’est imposée comme un symbole des mouvements LGBT et féministes en France. Après avoir terminé des études de premier cycle en philosophie et en sciences politiques, elle a obtenu son baccalauréat en journalisme du Centre de formation des journalistes en 2004. En 2005, elle a été embauchée comme rédactrice pour l’émission d’information 20 Minutes.

Alice coffin et sa compagne

Parallèlement, la jeune femme de 42 ans co-fonde l’Association des journalistes LGBT, qui lui permettra de concourir pour la prestigieuse bourse Fulbright cinq ans plus tard avec son projet “L’impact négatif de la neutralité sur les questions LGBT dans les médias français” (” L’impact négatif de la neutralité sur les questions dans les médias français”).

Konbini s’est lancé dans la lutte contre le cyber-harcèlement. En tant que média en ligne, Konbini est directement concerné par le cyber-harcèlement qui touche nos invités, nos journalistes et, dans une moindre mesure, nos community managers. Nous comprenons le mal que le cyber-harcèlement peut causer aux personnes qui y sont soumises, à leurs familles et à la société dans son ensemble, et nous nous engageons à le combattre. Pour en savoir plus sur les actions menées par Konbini contre la cybercriminalité, rendez-vous sur cette page.

Alice Coffin est une écrivaine et rédactrice basée

Considérant que le cyber-harcèlement est une nouvelle aventure chaque jour, je ne sais plus quand tout a commencé. Les premiers souvenirs que j’ai sont d’une série d’activités militantes dans lesquelles nous avons été confrontés à des membres de l’extrême droite. L’un des souvenirs les plus violents que j’ai est après une action avec le collectif féministe La Barbe lors d’une soirée organisée par Valeurs actuelles, à laquelle j’avais déjà assisté avec Éric Zemmour, qui était l’un des souvenirs les plus violents que j’ai.

Ceci est significatif puisque le cyber-harcèlement a été mené en conjonction avec une expulsion violente des militants de leur lieu d’origine. Comme par magie, une vague de cyber-harcèlement s’est déchaînée, déclenchée par le compte Twitter Valeurs actuelles, qui a servi de bras supplémentaire. Les médias ne pouvaient ignorer le fait que toutes les insultes dirigées contre moi à l’époque déclenchaient une nouvelle vague de haine sur Internet, qu’ils ne pouvaient ignorer.

A l’époque, je n’étais pas une militante politique, mais plutôt une militante féministe. Ce sentiment a grandi de façon exponentielle lorsque j’ai été élu et après que j’ai publié mon livre, Le Génie Lesbien, qui sortira le 30 septembre 2020 aux éditions Grasset, ndlr.

Elle est également membre et co-fondatrice de la Conférence Européenne Lesbienne, ainsi que membre des collectifs Les Dégommeuses, Lesbiennes d’Intérêt Général, et La Barbe, co-fondée par son ancienne collègue Alix Béranger, entre autres organisations et causes. Par ailleurs, Alice Coffin a écrit un roman, Le Génie lesbien, qui paraîtra chez Grasset à l’automne 2020.