Skip to content

Elections législatives sondages

Elections législatives sondages; Les élections des députés français qui siégeront à l’Assemblée nationale auront lieu les 12 et 19 juin 2022, et les Français seront appelés aux urnes pour ces élections. Cette élection déterminera le poids que chaque formation politique détient à la chambre basse du Parlement, ce qui en fait une élection extrêmement importante d’un point de vue politique. Emmanuel Macron devra-t-il négocier avec l’opposition pour gouverner, même s’il obtient la majorité absolue ? Le gouvernement nouvellement nommé continuera-t-il à exercer ses fonctions actuelles ?

Elections législatives sondages
Elections législatives sondages

Parce que les gauchistes réunis cette année au Nupes ont bon espoir de convaincre Emmanuel Macron d’accepter la cohabitation, quelle est l’issue la plus probable ? Les sondages hebdomadaires qui sont menés en vue des élections législatives de 2022 fournissent quelques pistes.

Les intentions de vote au premier tour sont bien

Sûr l’information la plus importante que l’on puisse tirer de ces sondages sur les élections législatives à venir. C’est qu’elle établit un rapport de force politique immédiatement perceptible. Cependant, ces sondages doivent être considérés avec une bonne dose de scepticisme car les résultats qu’ils montrent sont à l’échelle nationale et coïncident avec des faits qui n’ont pas de réelle incidence sur la politique. Par exemple, le nombre de votes recueillis par chaque parti est une information relativement peu importante.

Ce qui importe le plus dans ces élections législatives à travers le pays, ce n’est pas seulement le nombre de sièges remportés, mais aussi le nombre de circonscriptions remportées. Dans cette élection massive pour les élections législatives de 2022, il y a en fait 577 élections distinctes ; par conséquent, les données d’enquête les plus pertinentes sont la projection finale du nombre de députés.

Que disent les résultats de la dernière enquête sur les intentions de vote aux législatives de 2022 ?

Selon la dernière enquête d’opinion menée par Elabe pour BFMTV, L’Express et SFR, publiée mercredi 1er juin, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale est actuellement en tête avec 25 % des sondés ayant l’intention de voter pour elle. au premier tour. Il devance d’un cheveu la confédération présidentielle Ensemble !, qui recueille 24,5 % des intentions de vote, tandis que le Rassemblement national recueille 22 % des intentions de vote. Les Républicains et leurs alliés obtiennent 12,5 % des voix, et Reconquête ! obtient 4,5 % des voix.

D’après les sondages, quel sera selon vous le taux de participation ?

Selon les conclusions d’un sondage réalisé par Opinion Way pour Les Echos mercredi 1er juin, on estime que seuls 45 à 47 % des sondés voteront définitivement au premier tour des élections législatives du 12 juin. un intérêt particulièrement faible pour ces élections législatives chez les populaires et les femmes (45 % chacun) (44 %). Selon les conclusions du même sondage réalisé par Opinion Way, les électeurs qui soutiennent Jean-Luc Mélenchon sont ceux qui s’intéressent le plus à cette élection (66 %).

Les Français souhaitent-ils vivre en communauté ?

Un sondage réalisé par Ifop-Fiducial et commandé par LCI et publié le mardi 31 mai, a révélé que 63 % des Français souhaitent voir la cohabitation à l’issue des élections législatives en 2022. Cela indique qu’ils souhaitent que les partis du l’opposition pour obtenir la majorité absolue à l’Assemblée. Cela obligerait Emmanuel Macron à choisir un nouveau Premier ministre issu d’une formation politique opposée à la sienne.

Cette tendance était déjà prégnante au soir du second tour de l’élection présidentielle : selon un sondage réalisé par l’Ifop pour TFI, LCI, Paris Match et Sud Radio, 68 % des électeurs interrogés souhaitaient qu’après la fin des élections législatives , “les oppositions représentent la majorité des députés à l’Assemblée nationale et imposent la cohabitation à Emmanuel Macron.”

Elections législatives sondages
Elections législatives sondages

Des sondages fiables pour les élections législatives sont difficiles à produire.

Veuillez noter que les suffrages exprimés pour les élections législatives seront très sensiblement différents de ceux exprimés pour cette élection présidentielle. D’autres facteurs, comme le poids des partis implantés dans les territoires, les personnalités politiques admirées localement, les rapprochements politiques intervenus au niveau des circonscriptions, le mode de scrutin qui est majoritaire organisés au cours de deux tours, contribuent tous à structurer ce scrutin.

De ce fait, le travail des enquêteurs est rendu plus difficile

Mais même s’il n’est pas possible de faire des projections précises, certains facteurs doivent encore être pris en considération afin d’évaluer la dynamique du pouvoir. Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle dans 256 des 566 circonscriptions de ma France métropolitaine et outre-mer (excluant donc les circonscriptions des Français de l’étranger). Jean-Luc Mélenchon est arrivé en deuxième position dans 104 des circonscriptions, et Valérie Pécresse n’est arrivée en dernière position dans aucune des circonscriptions.

Rappelons toutefois qu’en 2017, Marine Le Pen avait réussi à mener le premier tour de scrutin pour l’élection présidentielle dans 216 circonscriptions ; cependant, le parti d’extrême droite n’avait réussi à faire élire que 9 députés.

Une défaite d’Emmanuel Macron qu’on espérait ?

Deux autres sondages pointent également très clairement dans le sens de la cohabitation pour ce second mandat du quinquennat d’Emmanuel Macron. La première enquête, réalisée par OpinionWay pour le compte de Cnews et Europe 1, indique que la majorité des personnes interrogées (63%) préféreraient que le chef de l’Etat “n’ait pas la majorité et soit obligé de vivre ensemble”, comme contre les 35 % qui veulent qu’il “ait la majorité à l’Assemblée nationale et puisse poursuivre sa politique”.

Les chiffres détaillés confirment les résultats de l’enquête Ifop : 95 % des électeurs pour Marine Le Pen, 84 % des électeurs pour Eric Zemmour, 77 % des électeurs pour Jean-Luc Mélenchon, 63 % des électeurs pour Yannick Jadot et 55 % des électeurs les électeurs de Valérie Pécresse préféreraient voir Macron échouer aux législatives de juin. OpinionWay a également sondé son échantillon sur la cohabitation souhaitée avec le Premier ministre : 44 % seraient favorables à Jean-Luc Mélenchon, tandis que 46 % seraient favorables à Marine Le Pen. Seuls 8 % préféreraient Valérie Pécresse.

Ipsos Sopra-Steria a réalisé la dernière enquête de ce type, publiée le soir du second tour. Cette enquête, réalisée pour France TV, Le Parisien et Radio France, adopte une approche plus mesurée. Pourtant, la majorité des personnes interrogées (56%) répondent également qu’elles souhaitent qu’Emmanuel Macron perde les élections législatives, à l’opposé des 24% de personnes interrogées qui préfèrent une victoire pour “éviter la cohabitation” et des 20% de personnes interrogées qui la souhaitent”. pour appliquer son programme.

Elections législatives sondages
Elections législatives sondages

Les tendances sont en grande partie les mêmes, avec quelques écarts mineurs; par exemple, 87 % des électeurs de Marine Le Pen soutiennent une défaite électorale, tout comme 84 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 80 % des électeurs d’Eric Zemmour, 49 % des électeurs de Yannick Jadot et 40 % des électeurs de Valérie Pécresse. A noter : 57 % des personnes interrogées se disent favorables à une alliance des partis de gauche (LFI, EELV, PCF et PS) lors des élections législatives. Cela comprend 93 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et 85 % de ceux qui ont voté pour Yannick Jadot.