Skip to content

Famille astor loctudy

Famille astor loctudy; Le manoir de Kerazan est un château situé dans le Finistère, à quelques kilomètres au nord de Loctudy et à quelques kilomètres au sud de Pont-l’Abbé. Depuis le 24 août 2000, le manoir est reconnu par le gouvernement comme monument historique. En ce qui concerne l’extérieur du manoir, cela concerne les toits et les façades de la structure principale ainsi que l’aile est du troisième étage. Il y a cinq pièces au rez-de-chaussée du bâtiment qui sont préoccupantes : la salle à manger, l’immense salon, la salle de billard et le fumoir. La description s’achève par le parc qui comprend ses murs d’enceinte, une citerne, un vivier, un canal construit au XVIIIe siècle et des douves.

Famille astor loctudy
Famille astor loctudy

Les archives contiennent des preuves d’habitations antérieures au XVe siècle. A la fin du XVIème siècle, les membres de la famille Kerfloux construisirent un château à cet emplacement. Le château passa plus tard en possession de la famille Drouallen, et l’un des membres de la famille Drouallen servit comme officier dans l’expédition qui prit Rio de Janeiro sous le commandement de Duguay-Trouin. Au XVIIIème siècle, les Comtes de Rosmorduc de la famille Gentil, famille d’origine chevaleresque antique de Cornouaille, qui héritèrent du manoir y apportèrent d’importantes modifications. Ces modifications comprenaient l’ajout d’un étage au corps principal du manoir, l’agrandissement des fenêtres, la réfection de la toiture et la création d’un parc à l’anglaise.

Le tribunal révolutionnaire de Quimper prend possession

Château en 1793 et ​​procède à sa vente. Elle appartenait alors au comte Louis de Rosmorduc, général de l’armée catholique et royale ainsi que chef chouan dans la province de Vitré. Il fut ensuite occupé coup sur coup par Louis Derrien, par Édouard Le Normant des Varannes 4, architecte et neveu de l’ancien manoir, par Alour Arnoult en 1847, qui en rénova considérablement la décoration intérieure, et dont le descendant Georges Arnoult, qui habitait le manoir, était député du Finistère. Après son mariage avec Joseph Astor, Noémie Arnoult, qui était la fille de Georges, cède la propriété familiale de la demeure au clan Astor.

Le château et toutes ses dépendances avaient été vendus à M. Louis Derrien pour le prix de 46 000 livres, dit « au Cinquième feu ». 7 au notaire de Pont-L’abbé, M. Arnoult Kérazan est devenu membre de la famille Astor lorsqu’elle a épousé un Astor. Mlle Arnoult était la mariée.

Les Astors étaient originaires de la région du Languedoc. Le colonel John Astor, né à Figeac en 1772, est représenté ici dans un dessin au crayon noir. Il se retire à Quimper, dont il est maire en 1837, après avoir combattu dans les guerres de la Révolution et de l’Empire et continué à servir sous la Restauration. Il avait également continué à servir sous la Restauration. Son fils, un officier d’infanterie légère, a été promu au grade de capitaine alors qu’il servait dans le conflit de Crimée. À son retour, il a reçu la Légion d’honneur ainsi que la Croix de Victoria pour son service.

Avec sa démission, il épouse Mlle Arnoult et, après la chute de l’Empire, il entre dans la politique républicaine libérale. Il était vénéré et honoré par tous ses concitoyens lorsqu’il mourut en 1901. Il avait été maire de Quimper et sénateur du Finistère. Il a été très actif en contribuant au développement de la richesse de la région.

Malgré les importantes rénovations effectuées au XVIIIe siècle par les nouveaux habitants du château, les Le Gentil, comtes de Rosmorduc, l’aile latérale en équerre de l’édifice témoigne de l’ancienneté de la structure. La structure principale aura un niveau supplémentaire ajouté et les fenêtres du rez-de-chaussée seront agrandies. Les toitures possèdent chacune des lucarnes en pierre surmontées de frontons en forme de demi-cercle.

Dans la zone en face du manoir, un parc à l’anglaise avec une grande pelouse servant de point central est en cours d’aménagement. Louis Derrien, un architecte local de Quimper, acheta le bâtiment en 1793 après qu’il eut été pris comme propriété du gouvernement national par un tribunal révolutionnaire. Son gendre, Edouard Le Normant des Varannes, qui a finalement élu domicile à Kerazan, a largement contribué au développement économique de Loctudy.

Famille astor loctudy
Famille astor loctudy

Dans la première partie du 19e siècle, il fonde un chantier naval, milite pour la production de pommes de terre dans le pays bigouden et fonde la première féculerie au monde. Cependant, il échoue finalement et est contraint de remettre le domaine aux enchères en 1847. Le propriétaire actuel, Alour Arnoult, notaire à Pont-l’Abbé, procède à plusieurs modifications importantes.

Joseph Astor, son fils et donateur de l’Institut, était destiné

A une vie moins médiatisée. Une surdité présente depuis l’enfance empêchait l’individu d’exercer une quelconque activité professionnelle chemin. Il avait un doctorat. en droit, un esprit cultivé et des goûts artistiques, mais il a passé la majeure partie de sa vie dans son domaine, amoureux de ses arbres et des œuvres d’art qui lui venaient de sa famille. Il a préféré la solitude au monde dont son handicap le séparait, et il a passé la majeure partie de sa vie dans son domaine. Il est allé jusqu’à se consacrer à améliorer leur vie, et au début, il a été frappé par des idées joyeuses.

C’est ainsi qu’il est devenu propriétaire des Cottet d’une qualité exceptionnelle exposés au musée, dont ceux de Maurice Denis, Simon, Desvallières, Steinlen, Désiré Lucas, etc. Il appréciait profondément l’école moderne et tout ce qu’elle avait à offrir en termes d’innovation et de prise de risque, et si, vers la fin de sa vie, ses décisions semblaient plus controversées, c’est à cause de l’aggravation de son état d’esprit. la vue, et aussi, disons-le, aux influences corruptrices qui attendent dans les coulisses l’amateur fatigué et confus.

Joseph Astor, qui a été maire de Quimper de 1824 jusqu’à sa mort en 1901, et surtout son fils et homonyme, Joseph Georges Astor, qui a été sénateur-maire de Quimper et a fondé le musée des Beaux-Arts de cette ville, restent les plus anciens résidents bien connus du manoir. Le père commence à amasser une importante collection de peintures à Kerazan dès qu’il y arrive, et son fils continue d’enrichir la collection au fil du temps. Joseph Georges Astor achète la céramique de Quimper, qui fait aujourd’hui partie intégrante d’un ensemble singulier (dont le violoncelle).

Famille astor loctudy
Famille astor loctudy

Parce que Joseph George ne s’est jamais marié et n’a pas eu d’enfants à lui, il a pris la décision de léguer tout son manoir et toutes ses collections à l’Institut de France dans l’espoir qu’il serait un jour ouvert au public et qu’une fondation être établie à son nom (comprenant également une école de broderie). Cette école a fonctionné de 1932 à 1966, période pendant laquelle elle a éduqué et formé un grand nombre de jeunes femmes, dont la majorité ont ensuite trouvé un emploi chez Le Minor.