Skip to content

Qui est audrey azoulay

Qui est audrey azoulay; Elle serait la deuxième femme à occuper le poste de Premier ministre si elle était élue. Depuis quelques jours, d’autres noms circulent, comme Valérie Rabault, Véronique Bédague, ou encore Marisol Touraine ; mais, le nom d’Audrey Azoulay résonne depuis ce week-end grâce au Canard Enchainé et au Journal du dimanche. Audrey Azoulay est née le 4 août 1972 à Paris et a été élevée dans une famille juive du Maroc originaire d’Essaouira. Katia Brami, la mère du fils, est écrivain, tandis que son père, André Azoulay, est banquier, homme d’affaires et conseiller de deux rois du Maroc. Le père de Katia est né au Maroc.

Qui est audrey azoulay
Qui est audrey azoulay

Diplômé de Sciences Po et de l’Académie Nationale Européenne

Elle a obtenu une maîtrise en sciences de gestion de l’Université de Paris-Dauphine et une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Lancaster au Royaume-Uni après avoir terminé ses études secondaires au prestigieux lycée Janson-de-Sailly à Paris, France . Elle s’inscrit ensuite à Sciences Po Paris, puis à l’Ecole nationale d’administration.

Figure bien connue du paysage politique français, née en France. Au cours de sa carrière, Audrey Azoulay a été nommée à la tête du ministère de la Culture et de la Communication dans le troisième gouvernement formé sous François Hollande. Cette nomination intervient dans le cadre du troisième mandat du gouvernement. Fleur Pellerin, qui occupait ce poste depuis un an et demi avant la nomination d’Elle, a donc été remplacée par Elle.

Titulaire d’une double maîtrise des sciences de gestion, qu’elle a validée à l’Université de Paris Dauphine – et, en parallèle, à celle de Lancaster au Royaume-Uni -, Audrey Azoulay s’est ensuite, durant sa jeunesse, inscrite en Sciences Po, puis l’ENA. Pendant son séjour à Sciences Po, elle a été membre de l’Académie nationale des sciences. De plus, elle a reçu son diplôme en l’an 2000, la même année qu’une certaine Fleur Pellerin l’a fait…

Elle a d’abord été nommée magistrate à la Cour des comptes, puis a rejoint le Centre national du cinéma (CNC) en 2006, où elle est restée jusqu’à sa promotion au poste de directrice générale déléguée en 2011. familiarité avec le milieu du septième art, ce qui lui a permis de se rapprocher d’une certaine actrice. faites la connaissance de la femme de François Hollande, Julie Gayet.

Le mystère du passé d’Audrey Azoulay est révélé
Audrey Azoulay est née au Maroc de parents marocains ; son père est l’un des conseillers actuels du roi du Maroc, Mohammed VI ; néanmoins, il était clair qu’Audrey Azoulay ne voulait pas suivre les traces de son père. Cependant, comme le rapportait L’Express à l’époque, tout a changé lors d’un voyage présidentiel au Mexique en avril 2014. Cela avait été rapporté par L’Express à l’époque. Au cours de ce fameux vol, François Hollande a peut-être été la proie de l’attirance magnétique du dynamique directeur général de l’Unesco. A l’époque, il avait dit que “c’est une fille bien” et qu'”il faut lui trouver un poste”.

Qui est audrey azoulay
Qui est audrey azoulay

Aussi vite que c’était dit, c’était aussi vite fait pour l’ancien président, puisque quelques mois seulement après cette déclaration, Audrey Azoulay était promue au poste de conseillère aux services de la culture et de la communication de François Hollande. Puis, quelques mois plus tard, elle est finalement nommée au poste de ministre de la Culture et de la Communication par François Hollande lui-même. Une carrière politique réussie qui pourrait l’aider à entrer à Matignon ? Suivi de certaines affaires…

Le fonctionnaire le mieux classé
Avant d’être nommée à son poste actuel de juge à la Cour des comptes, Audrey Azoulay a exercé diverses fonctions à la Direction des médias du ministère de la Culture. En 2006, elle a commencé à travailler comme directrice des opérations financières au Centre National de la Cinématographie. Elle rejoint ensuite l’organisation dans laquelle elle a travaillé de 2011 à 2014 et occupe le poste de numéro 2 du département en charge de l’aide à la production cinématographique.

Après avoir obtenu son diplôme du programme « Service public » de l’Institut d’études politiques (Sciences Po) de Paris en 1996, elle s’inscrit à l’Académie nationale européenne (ENA) en 1998 et obtient son diplôme deux ans plus tard en 2000. Alexis Kohler , l’actuelle secrétaire générale de l’Elysée et conseillère de confiance d’Emmanuel Macron depuis qu’il était ministre de l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, actuellement ministre de l’Industrie sous Jean Castex, et Fleur Pellerin, à qui elle succèdera comme ministre de la Culture en 2016, sont tous inclus dans sa promotion “Averroés”.

Après l’année 2017, elle assumera le rôle de directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) (UNESCO). Le poste qu’elle occupe actuellement.

Conseiller culturel du président français François Hollande

Diplômé de l’Ecole Nationale d’Admi Publique nistration, elle est nommée au poste de secrétaire général du gouvernement. Elle travaille ensuite à la Chambre régionale des comptes d’Île-de-France et au Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) avant d’intégrer l’exécutif sous la présidence de François Hollande comme conseillère du président et comme ministre de tutelle. chargé de la culture et de la communication de 2014 à 2016 avant d’être nommé ministre.

Audrey Azoulay est mère de deux enfants, un garçon et une fille, nés de son mariage avec François-Xavier Labarraque, haut fonctionnaire, éducateur et consultant. Le couple s’est rencontré alors qu’Audrey poursuivait ses études à Sciences Po Paris. Son père occupe aujourd’hui le poste de président de la société Garum conseil, qui assure « le conseil en stratégie et management, innovation, développement et pilotage de projets d’envergure ».

Il a été ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement néerlandais.
En 2014, elle est nommée membre du cabinet du président François Hollande et chargée des questions relatives à la culture et à la communication. Par la suite, elle est nommée ministre de la Culture dans le deuxième gouvernement dirigé par Manuel Valls et le troisième gouvernement dirigé par Bernard Cazeneuve.

Le Directeur général adjoint de l’UNESCO
La candidature d’Audrey Azoulay au poste de Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a été proposée par François Hollande à l’issue de son mandat de Président de la République française. Fonction à laquelle elle est élue en 2017, puis à nouveau en novembre 2021, dans le but de diriger cette organisation affiliée à l’ONU qui œuvre pour la promotion de l’éducation, la préservation culturelle et la conservation du patrimoine.

Qui est audrey azoulay
Qui est audrey azoulay

Qui est cette personne d’Audrey Azoulay ?

Après avoir occupé plusieurs postes de direction au sein du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) du gouvernement français à partir de 2006, elle a récemment occupé le poste de ministre de la Culture et de la Communication entre les années 2016 et 2017, après avoir été auparavant la Conseillère culturelle du président français François Hollande entre 2014 et 2016. À l’heure actuelle, elle est directrice générale de l’Unesco.

Audrey Azoulay est née à Paris, en France, dans une famille juive originaire du Maroc. Elle est la fille du journaliste et homme politique marocain André Azoulay, qui a été conseiller du roi Hassan II du Maroc et du roi Mohammed VI du Maroc, et de l’écrivain Katia Brami. Son grand-père, André Azoulay, était journaliste.

Ancien élève de l’ENA, diplômé en management de l’Université Paris Dauphine et de l’Université de Lancaster au Royaume-Uni, ainsi que diplômé de Sciences-Po Paris, cet individu a un impressionnante formation scolaire. Plusieurs personnalités sont citées dans le cadre de sa promotion à l’ENA, dont Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l’Élysée, Agnès Pannier-Runacher, actuelle ministre de l’industrie, et Fleur Pellerin, qu’elle réussira comme ministre de la culture en 2016.

Elle s’est mariée avec François-Xavier Labarraque, haut fonctionnaire, éducateur et consultant qu’elle a rencontré au Programme éducatif international à Paris.

Il est possible que son profil lui cause de nombreux ennuis à Matignon. Il y a quelques semaines, Emmanuel Macron a exprimé sa conviction que le prochain Premier ministre devrait avoir une fibre “sociale, environnementale et productive” dans son caractère. Selon les déclarations de Clément Beaune, le secrétaire d’État à l’Europe et aux Affaires étrangères, sur BFMTV, le président de la République “a le souhait, bien sûr, d’une nomination d’une femme à Matignon”.