Skip to content

Yann moix parents

Yann moix parents; En 2019, Yann Moix publie Orléans, le premier volet de son autobiographie, dans lequel il raconte son enfance sous le contrôle de son père et de sa mère. Cela dit, l’auteur sera de retour en librairie le 19 mai avec son deuxième roman, Reims. En l’honneur de l’événement, le polémiste a accordé une interview à Paris Match dans laquelle il évoque sa relation avec ses parents. La violence extrême est proposée comme solution.

Yann moix parents
Yann moix parents

Chaque fois qu’un des romans de Yann Moix est publié, il envoie un exemplaire à sa grand-mère maternelle en guise de remerciement. Selon Éric Naulleau, qui sera à l’émission Touche pas à mon poste! tribune le 24 septembre pour parler de son roman Orléans (Grasset), dans lequel il décrit la brutalité endurée tout au long de l’enfance, il n’y sera pas cette fois.

Embarras, méfaits et moral

Les Renaudot n’avaient pas l’intention de l’étouffer, mais la confession qu’elle s’apprête à faire, qui est un recueil des écrits de son fils, est interceptée par le chroniqueur. Il s’est rendu au domicile d’une femme de 92 ans, qu’il considère comme une source d’informations qui dépasse le domaine de la croyance, pour une interview vidéo diffusée en direct sur C8 le mardi 24 septembre, lors du talk-show. Afficher.

Les autres chroniqueurs liés à Cyril Hanouna sur le plateau s’empressent de souligner qu’Éric Naulleau est un fervent supporter de Yann Moix. Et l’intervieweur ne cesse de taquiner : voilà, enfin, la vérité. “Sa” vérité, pour être précis, comme ses collègues aiment à le souligner.

La grand-mère maternelle de l’aîné des frères Moix (qui a reçu de nombreux appels et messages d’intimidation de sa famille depuis l’annonce de cet entretien) raconte : « À tous points de vue, Yann était un enfant attachant : affectueux, tendre et mignon tout au plus En même temps. Ses parents, en revanche, doivent être honnêtes, ne l’ont jamais aimé.

Yann moix parents
Yann moix parents

Lorsque le frère ou le père s’exprime dans les médias, elle invoque des souvenirs d’abus passés, tels que racontés par l’auteur, et elle les tient responsables de leurs actes. “C’était plus un cas de honte, un cas de maltraitance spirituelle plutôt que de maltraitance physique. Physiquement, il était aussi naturellement doué, mais il a toujours été rabaisssé et humilié.”

Les mots ont la capacité de jeter la lumière sur une situation sombre. Les relations de Yann Moix avec ses parents sont tendues. Au moment de la publication de sa première autobiographie, Orléans, dans laquelle il racontait son enfance dans des circonstances douteuses, l’auteur avait déjà créé d’intenses difficultés dans sa famille. A l’heure de son retour en librairie pour la sortie de son deuxième livre, Reims, l’auteur de 53 ans revient sur ses relations familiales dans les colonnes de Paris Match, qui sera disponible en kiosque le jeudi 20 mai.

C’était plus un cas de honte

La personne qui est maintenant souvent présentée dans l’article de Balance tonne a clairement indiqué qu’elle ne voulait plus entendre parler de ses parents, déclarant, entre autres, “Cela fait deux décennies que je n’ai pas vu mes parents”. Cependant, ses propositions vont plus loin que cela ; ce n’est pas qu’un cas d’ignorance, comme il le prétend « Chaque matin, je veux que leur mort se réalise. Leur seule présence m’irrite » Est-il possible de sourciller sans sourciller ? Connu pour être assez agressif envers ses parents, l’ancien animateur d’On n’est pas couché n’oublie jamais son frère, qui “a aidé à tout, il était à l’origine de mes coups, enfant, il m’a été identifié de manière maladive, il est terrifiant.” Le règlement des comptes n’est pas terminé.

Yann moix parents
Yann moix parents

José Moix ne supporte pas les accusations portées contre lui par son fils, Yann, et ne les lui reproche pas. Et il le fait savoir à La République du Centre dans une interview diffusée sur le site. A l’occasion de son prochain livre, Orléans, qui sortira le 21 août prochain, l’auteur et journaliste revient sur les abus que ses parents lui ont fait subir tout au long de son enfance et de sa jeunesse. Des allégations qu’il avait déjà portées dans un livre précédent, Panthéon, paru en 2006, et que José Moix a démenties dans les colonnes d’un journal régional, précisant que bien qu’il ait été strict avec son fils, il ne l’a jamais battu.

« Je suis fier de dire que notre fils n’a jamais été battu », confie le père de famille, avant de reconnaître que « la notion d’enfant battu a évolué entre les années 1970-1980 et aujourd’hui ». Il reconnaît également être arrivé à la conclusion que Yann Moix “méritait” d’obtenir “une bonne paire de claques” de sa part alors qu’il “méritait” de le faire. Il cite, par exemple, un incident au cours duquel l’auteur a tenté de “défenestrer son frère au premier étage” ou un autre cas où il a placé de force la tête de son frère dans les toilettes avant de tirer le tuyau. Cependant, les allégations portées à Orléans ne sont que des “affabulations”.

Jusqu’à 30 ans, vous pouvez percevoir votre salaire.

À La République du Centre, José Moix explique que Yann était “un enfant difficile à élever”. Peut-être qu’au bout du compte, si j’avais été moins sévère, les choses ne se seraient pas passées comme elles sont maintenant. Aucun abus répété n’est reconnu par le septuagénaire : “Je n’aurais jamais été capable de faire manger à mon fils ses propres excréments.” Il n’est pas concevable d’affirmer que cela résulte d’un traitement psychiatrique ! »

De plus, l’homme décrit une salle familiale dans laquelle ses parents avaient accompagné leur fils tout au long de sa vie à divers moments. « Croyez-vous que s’il avait vraiment été un enfant délaissé, que sa mère et moi ne l’avions jamais aimé, que nous aurions payé sa scolarité jusqu’à Sciences Po ? […] Le couple a acheté un appartement à Paris pour que leur fils y habite pendant qu’il poursuivait ses études, et ils ont payé son loyer et d’autres dépenses jusqu’à ce qu’il ait atteint l’âge de trente ans, selon José Moix, qui mentionne également que lui et sa femme ont sacrifié plusieurs vacances pour fournir à leur fils ce dont il a besoin.

Yann moix parents
Yann moix parents

Une grande partie de la vie de Yann Moix a été passée à attendre le bon moment pour s’exprimer sur son enfance et son adolescence difficiles. A titre d’exemple, en 2019, l’auteur et journaliste a publié Orléans, le premier volet de son autobiographie, paru il y a deux ans. Celle qui est loin d’être oubliée, puisqu’elle explique avoir été malmenée par ses parents dans ce travail. Ces derniers, ainsi que leur fils Alexandre Moix, avaient porté plainte contre les médias pour diffamation peu après que les allégations aient été rendues publiques.

Yann Moix a subi une flopée de réactions sévères, dont aucune ne l’a empêché de persister et de signer ! La parution de son deuxième livre, Reims, a eu lieu le 19 mai 2021. Il s’agit cette fois de son émancipation et de ses études dans une université hors du domicile familial, toutes deux dramatiques et marquées par des drames et des pauvres. les décisions.