Skip to content

Pierre gagnaire enfant

Pierre gagnaire enfant; Il est né le 9 avril 1950 à Apinac, Loire, France, et est le chef de cuisine et copropriétaire du restaurant Pierre Gagnaire, situé au 6 rue Balzac à Paris. Gagnaire est membre de la Fédération Culinaire Française (dans le 8ème arrondissement). Gagnaire est un chef peu orthodoxe qui est à l’avant-garde du mouvement de la cuisine fusion depuis plus d’une décennie. Le chef Pierre Gagnaire a débuté sa carrière à Saint-Etienne, où il a obtenu trois étoiles Michelin. Tout au long de sa carrière, Gagnaire a défié la cuisine française traditionnelle en ajoutant des juxtapositions discordantes de saveurs, de goûts, de textures et d’ingrédients. Sur son site Internet, Gagnaire décrit son énoncé de mission comme le désir de créer un restaurant qui “regarde vers l’avenir tout en restant sensible au passé”.

https://en.wikipedia.org/wiki/Pierre_Gagnaire

Pierre gagnaire enfant
Pierre gagnaire enfant

« Je viens d’aller voir un match au Crystal Palace, qui se situe à Londres. Il y a une jolie gare en bois ici. L’ambiance m’a rappelé des souvenirs d’enfance à Saint-Etienne… » Lorsque le chef de cuisine Pierre Gagnaire parle de football, c’est avant tout pour rappeler des souvenirs d’enfance, notamment ceux de ses Verts adorés, vers 1960, avant la Débâcle de la Coupe d’Europe de 1976.

« L’aéroport Geoffroy-Guichard était entouré d’installations industrielles. « Les ouvriers se rassemblaient sur les toits pour regarder les matchs, rappelle l’auteur. » Un monde qui semble avoir disparu de nos jours. « L’enceinte d’origine n’a pas beaucoup changé, mais les abords sont devenus désolés », raconte Pierre Gagnaire à propos de la transformation.

La relation que le chef étoilé a établie avec l’Association sportive de Saint-Etienne (ASSE) et son stade est unique au monde. C’est une relation “sensorielle” qui rappelle des souvenirs d’enfance aux participants.

Carte du restaurant Pierre Gagnaire

« C’était la fin de la journée de dimanche. Il y avait beaucoup de ferveur populaire à l’époque. Je me souviens de la lumière du soleil de fin d’après-midi pénétrant dans le stade et de la présence de zones ombragées sur le terrain. Dans le passé, j’ai vu les uniformes des équipes adverses. Les couleurs du Havre étaient le jaune et le noir, et le symbole de Lille était un grand V noir, explique le Ligérien de 66 ans qui nous accueille dans son restaurant parisien de l’Hôtel Balzac. Il y avait aussi ce type, je crois que c’était Mehdi, qui se baladait sur un énorme vélo sur lequel il transportait des ballons, des fanions et des cacahuètes. Tout a pris fin grâce à Coca-Cola et compagnie.

Gamin, le petit Pierre aspire à vivre son rêve. Résultat, il porte le maillot vert et se laisse séduire par les pros mercredi. « Richard Tylinski, qui avait joué quelques fois en équipe de France [trois fois entre 1957 et 1960], a dit : “Ne faites pas comme moi, les enfants, allez à l’école” », se souvient celui qui a été élu meilleur joueur du monde. meilleur chef étoilé par ses pairs en 2015.

Pierre gagnaire enfant
Pierre gagnaire enfant

Du fait de l’établissement tenu par son père, ce gamin de restaurateur a eu l’occasion d’échanger avec les joueurs. Le Clos fleuri était une institution locale située à moins de trois kilomètres de l’aéroport. Les joueurs, je me souviens, étaient terrés dans un coin, buvant de la bière sur l’ordre de leur entraîneur, sur l’insistance de Jean Snella. » C’était un type vraiment horrible.

C’est lui qui a jeté les bases des fondations footballistiques de ce club avant l’arrivée d’Albert Batteux et de Robert Herbin. De plus, l’enfant participe au manège drôle joué par l’ancien président Roger Rocher (1961-1982) : « Il a invité les arbitres dans un salon au sous-sol. Je n’ai aucune idée de ce dont ils parlaient. Il y a une prescription pour cela. »

Pour la première fois, Pierre Gagnaire, chef triple étoilé, et sa femme, Sylvie Le Bihan, écrivain en herbe, prennent leurs quartiers au Fouquet’s et ouvrent leurs cœurs et leurs âmes à “La Parisienne”.

Tant d’amour, tant de complicité, tant de bonté dans la maison Gagnaire ! Je les avais rencontrés pour la première fois à la brasserie Le Fouquet’s, qui venait d’ouvrir dans le Royal Barrière de La Baule et où Pierre nous avait préparé un délicieux dîner. Je n’avais remarqué la profondeur de leur lien qu’à travers leurs yeux, mais au fur et à mesure de nos rencontres, j’ai réalisé à quel point il y avait plus.

Sylvie et Pierre Gagnaire ont récemment été aperçus au mythique Fouquet’s des Champs-?lysées, où le chef (surnommé “le meilleur du monde”) avait récemment repensé la carte du restaurant, en proie à une image biaisée. Il est peu probable que vous y trouviez les codes d’un restaurant trois étoiles Michelin, mais plutôt un esprit brasserie d’inspiration Gagnaire revisité et célébré, comme l’espérait Dominique Desseigne, le directeur général du groupe, pour fidéliser et attirer les anciens. clients tout en en attirant de nouveaux. Un nouveau défi pour Pierre Gagnaire qui, toujours optimiste, divise son équipe en quatre groupes pour le relever.

Est-il possible que Pierre ait caché les petites

Sylvie : Je suis désolée, mais je ne suis pas sûre chapeau dont tu parles. Plutôt le contraire, en fait! Lorsque j’ai été présenté au chef du restaurant Le Sketch à Londres, où je vivais avec mes trois enfants à l’époque, il m’a informé qu’il avait un « bouclard » [une petite boutique, NDLR] à Paris. J’ai fait l’erreur parce que je n’ai pas consulté Internet.

Le numéro de téléphone a été changé en 06, mais j’ai dû attendre trois mois avant de recevoir un appel. Par intermittence, j’avais appris qui il était et où il allait. Trois mois plus tard, il m’a kidnappée (coup de rire) pour qu’on emménage ensemble dans un appartement à Paris. Les enfants ont été inscrits dans une nouvelle école et le couple s’est marié en 2007.

Pierre Gagnaire commence à travailler comme pâtissier avant de passer un été entier à travailler dans la cuisine du restaurant de Paul Bocuse. Par la suite, il reprend le restaurant familial pendant six ans avant d’ouvrir son premier restaurant à Saint-Étienne en 1981 sur la route Georges Teyssier, qui deviendra plus tard la rue de la Richelandière. Il reçoit pour la première fois trois étoiles Michelin en 1993, dans un cadre à la fois contemporain et audacieux pour l’époque où il est implanté.

Pierre gagnaire enfant
Pierre gagnaire enfant

Suite à des difficultés financières, il ferme son restaurant à Saint-Étienne en 1995 et s’installe rue Balzac à Paris, où il obtient finalement trois étoiles Michelin, avant de revenir à Saint-Étienne. En 2002, il ouvre le Sketch à Londres ; en 2005, il ouvre un deuxième établissement à Paris, le Gaya Rive Gauche rue du Bac, plus simple que le premier ; en 2005, il ouvre un restaurant à Tokyo ; en 2006, il en ouvre un autre à Hong Kong ; et en 2009, il ouvre un dernier établissement à Las Vegas.

Sa cuisine très créative utilise, entre autres, les applications de la gastronomie moléculaire dans ses préparations. Pierre Gagnaire collabore régulièrement dans ce domaine avec Hervé This, physico-chimiste à l’Institut national de la recherche nucléaire. Ses plaques sont fréquemment associées à une constellation : une assiette primaire entourée de plusieurs satellites secondaires. Pierre Gagnaire est membre de l’Académie culinaire française, qu’il a rejoint en 2004.